follegen, verbe – obéir

D folgen – GB follow

Page 27 de Paul-Georges Sanonetti dans Graal et Alchimie – éditions Berg : Selon le Scandinave : viendrait de Fylgja que l’on traduirait par l’accompagnatrice. D’où hamingja esprit protecteur. La Fylgja, toujours féminine est expressément un double d’un individu, une sorte d’esprit gardien, devenu ange gardien avec le christianisme traduit naturellement par fyulgjuengill. Les walkyries guerrières, surnaturelles, surgissant du lumineux royaume ouranien des Ases et viennent chercher sur les champs de batailles les âmes des guerriers les plus valeureux morts. Des fées.