Guckelshäischen reste un endroit mystérieux sur le ban de Rettel. Quelle est l’origine de son nom ? Il se compose de Guckel et de Häischen, reliés par la lettre s du génitif.

agrandir

Gucken, en allemand littéraire signifie: regarder, jeter un oeil, lorgner ou encore guigner.  Il donc proche de kucken en platt et de jucken ou hucken : percher comme les volatiles dans le poulailler, den Héinerjuck. En  vieil allemand gucken signifie guetter, proche de guigner c’est à dire loucher ou faire signe. Guckelshäischen signifie littéralement la maison du guet.

Ceci est un exemple

Selon l’abbé Charles Hoffmann, auteur du livre « Das Kloster von Rettel », l’ancien château de Rettel aurait probablement été situé sur le plateau de Guckelshäischen. La situation est propice. Les roches abruptes ou les falaises surplombant la Moselle et la Vallée du Torrent du Pällembësch (Fôret de Buis) aboutissant au Millchensbuer (source du petit moulin), offrent des défenses avantageuses. Nos aïeux parlaient d’un barrage  près de l’ancien marais (Bacherweier) retenant les eaux du ruisseau partant de Beeschstroff  et reliant celui  du Torrent du Pällembësch. Cela  pouvait former des douves. Quant au plateau lui même il se présente comme un magnifique glacis jusqu’à la route de l’actuelle départementale.

En l’absence de traces archéologiques, rien n’est prouvé. Mais, comme le souligne l’Abbé Hoffmann dans son ouvrage sur le couvent, le château aurait brûlé. Or, les premiers castels furent de bois et n’ont pas laissé de traces.

L’histoire des forteresses commence généralement au temps lointain où  chasseurs et guerriers confondaient leur rôle. Leurs armes servaient aux défenses tant contre les animaux féroces tant contre leurs ennemis. Le champs de vision des hauteurs de Guckelshäischen est très large et vaste et  permettait un bon contrôle du passage du gibier  et des voyageurs amis ou ennemis dans la boucle de la Vallée de la Moselle.

Note

Au  Luxembourg il existe un site Kockelschäier : Schäier, la grange et nous rappelle la Grange de Manom et son château.