fransl

Francis André-Cartigny

Le forgeron

Dans l’antiquité, le Dieu Lug était le maitre des artisans royaux, tels les forgerons, les cordonniers, et les menuisiers.

Le forgeron  appartenait à l’ordre sacerdotal. Son statut était particulier,  il servait l’ordre seigneurial et confectionnait les armes. Or, pour exécuter cet art il fallait extraire le minerai de la pierre pour obtenir un métal. Pour cela l’intervention du feu était nécessaire. L’alliage du feu et du minerais, une manipulation secrète, demandait un savoir faire et souvent une initiation, donc une transmission. Il fallait extraire les forces des entrailles de la terre et se mesurer au dieu Vulcain du feu de l’infernal.

Les propriétés des métaux sont de deux ordres: physiques et occultes. Or le forgeron de l’antiquité, était souvent l’alchimiste, d’où son appartenance à la classe sacerdotale, druidique notamment.

De nos jours encore, la fonte d’un cloche, nécessite l’autorisation épiscopale. Les travaux du fondeur sont supervisé par l’évêque.

« En Bretagne la tradition populaire voulait voir dans le forgeron, une certaine puissance d’intervention occulte. Dans les légendes anciennes, irlandaises notamment, le forgeron joue un rôle très important, il initiait les jeunes à la guerre. On retrouve cela en Afrique où le forgeron appartient à une caste à part – ils se mariaient entre eux, on ne les fréquente guère, car ils ont la réputation d’être des magiciens. Ils forgent des armes, redoutable pouvoir, et connaissent la vertu des poisons. » Pierre-Jakez Hélias et Jean Markale – La Sagesse de la Terre – Petite bibliothèque Payot.

De nos jours encore,  la fonte d’un cloche nécessite l’autorisation épiscopale et les travaux du fondeur sont supervisés par l’évêque.

Ces métiers nobles, d’arts commencent tous par les lettres sch en luxembourgeois : de Schmadd, masc – le forgeronde Schmadd le forgeron, d’Schmidd la forge, d’Schmelz haut fourneau, de Schneider le tailleur, schnëtzelen verbe tailler ou sculpter, de Schouschter le cordonnier.

Marquer votre visite d'un commentaire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 1 octobre 2017 par dans Langage, Symbolisme, et est taguée , , .
%d blogueurs aiment cette page :